Tzimelblog

Accueil » Posts tagged 'satmar'

Archives de Tag: satmar

Publicités

Dans la famille Don Corleone je voudrais…

Don_Corleone_by_rprisco

 

1- Le fils: rav Avraham Yossef, fils de rav Ovadia Yossef. Après enquête, la police israélienne demande à ce qu’il soit traduit en justice pour ses activités comme rav de Holon et responsable du certificat de kasherouth « Beit Yossef », notamment suite à des constats d’irrégularités dans l’attribution du label « Mehadrin » à certains restaurateurs.

2- Le frère: rav Aharon de Satmar. Il y un mois environ, une journaliste américaine a diffusée l’information selon laquelle le Rabbi était recherché par le FBI (nous avions pris soins de ne pas diffuser cette information qui tardait à être confirmée); depuis, ce qui s’est avéré être faux, n’a pas laissé le Rabbi tranquille: qui étaient les « sources internes à la communauté » qui avaient bien pu raconter cette fable à la journaliste? Il semble que le coupable a été trouvé: son frère, reb Zalman, qui dirige la cours hassidique dissidente, mais non pas moins importante. Un coup en dessous du gartel pour déstabiliser l’adversaire, un classique en somme.

3-Le beau-frère de n°2 (qui a lui aussi un frère dissident): rav Isroël de Vizhnitz. Au sein de l’appareil dirigeant de la hassidouth romano-ukrainienne, on continue de tondre les fidèles brebis. Après avoir imposé une taxe au moment des mariages, il a reçu, il y a quelques jours, un groupe de donateurs petits ou moyens, qui ont la particularité de faire des dons directement au Rabbi et non pas à telle ou telle institution de la hassidouth. Alors que chacun des participants passaient devant le Rabbi, celui-ci demanda que les sommes soient doublées pour l’année à venir. Là où il y de la gêne, il n’y a pas de plaisir.

Publicités

Il s’appelle Asher Lew

sag1

A moins d’une semaine de la visite du rabbi de Satmar dans la ville sainte, un joli suspense a prit fin. Un suspense dont la valeur dépasse le salaire mensuel de Zlatan Ibrahimovic (l’attaquant vedette du PSG, pour ceux qui vivent sur Mars), puisqu’à l’occasion de cette visite, très importante pour les hassidim non affiliés à l’état d’Israël, les aides de camp du rabbi avaient lancé une sorte de tombola, assez particulière.
Rabbi Aaron de Satmar qui passera une nuit à Jérusalem, devait trouver un lieu pour y dormir; le concours fut donc lancé, l’objectif: celui qui possède une petite bicoque à jéru et qui fera le plus gros don à une institution Satmar, aura le privilège de faire dormir son rebbe chez lui.
C’est donc le dénommé Asher Lew, un hassid anglais, qui a remporté le gros lot, et qui versera 1,1 millions de dollars au profit d’un nouveau bâtiment de Satmar à Bnei Brak, bâtiment dont le rabbi posera la première pierre lors de sa visite. Asher Lew est le fils d’une huile de la communauté Satmar de Londres; il aura non seulement l’immense honneur de voir le rabbi en pyjama avant dodo, mais de plus, de nombreuses personnalités, rabbins et rabbis seront reçus par le admour chez lui. Alors, Satmar plus fort que Zlatan?!

Superstitions et désenfumage

Li4vLi4vdXBsL2ltZy9uZXdzXzFfMTY4LmpwZw==_300x300

  Ce shabbat, nous allons lire dans les synagogues la fameuse parachat haman. Pour tout superstitieux qui se respecte, s’il y a bien un jour où il ne faut pas manquer d’être présent à la shoul, c’est bien ce samedi.

En effet, une intense campagne de publicité dans la presse juive francophone, nous incite, pour la énième fois, à mettre la main au portefeuille pour d’obscures organismes de charité israélienne: Koupat hair, Vaad harabanim, Admour de Tchernobyl, tous les professionnels de l’enfumage ont répondus présent, frétillants à l’idée de tondre les naïfs juifs de France.

En attendant de les laisser compter le résultat de leurs rapines, racontons à ces escrocs de séries B une petite anecdote, survenue chez rabbi Yoël de Satmar zal, eux qui sont si friands d’histoires hassidico-rabbiniques: un jour un de ses hassidim se présenta devant reb Yoël pour se plaindre de ses difficultés financières, il se demandait si la raison à cela ne venait pas du fait qu’il avait manqué une de ces segouloth, formules pseudo-magiques, qui apportent richesse. A ces inepties, le vieux rebbe répondit « les segouloth c’est bien jusqu’à huit heure du matin, après au travail! ». A bon entendeur – et à tous ces parasites – salut.

Ce que vous avez toujours voulu savoir sur les rebbeim…

Vous croyez tout savoir sur les rabbis des différentes cours hassidique? Satmar, Spinka, Vizhnitz, c’est le moment de vérifier vos connaissances.

Toutes nos excuses pour les non-anglophones, le texte est difficilement sous-titrable.

Un farbrenguen pas très orthodoxe

sans-titre

Au cours de ses passionnantes lectures, Shmarya Rosenberg du site failedmessiah, a découvert ce petit bijoux d’annonce, publiée dans le journal en langue yiddish de la communauté hassidique de Satmar, Der Blatt (la feuille).

« Vous cherchez une jeune femme pour farbrenguen et dormir avec toutes les nuits? Contactez le… »

Les satmar, grands lecteurs de Zemmour et Beigbeder, n’oublieront certainement pas de signer le manifeste des 343 salauds.

Satmar et les milliardaires dubaïotes

article1_d7d3b23bb8f543eeafd5b6112c74c164

Collecter des fonds pour financer des publicités anti-israéliennes pour protester contre le gouvernement d’Israël, a conduit le rabbi de Satmar, Aharon Teitelbaum, à rencontrer deux frères milliardaires musulmans de la famille Al- Kassab des Emirats Arabes Unis , qui possèdent des entreprises géantes à Dubaï et des champs de pétrole dans les Emirats.

Selon un rapport publié par le site israélien, Behadrei haredim, les deux frères sont récemment venus aux États-Unis pour explorer des pistes d’investissements avec des partenaires juifs orthodoxes. Les frères , qui ont vus les encarts publicitaires de Satmar contre Netanyahu, étaient curieux d’en apprendre d’avantage au sujet de l’opposition idéologique de Satmar à l’Etat d’Israël. Le partenaire juif, en affaires, les a dirigés vers Haïm Tzvi Teitelbaum, le petit-fils du Satmar rebbe résidant à Kiryas Yoel aux USA , afin de solliciter une rencontre avec le Rabbi. Ce dernier a exprimé sa volonté de les rencontrer, affirmant que cela permettrait de sanctifier le nom de Dieu.

 » Pourquoi êtes-vous contre l’Etat d’Israël ?  » ont-ils demandés au rabbi , lors d’une réunion qui a duré environ 15 minutes. « Les sionistes ne parlent pas au nom de la nation d’Israël et ne sont pas leurs représentants », a répondu, le rabbi, sans équivoque. « Nous ne les reconnaissons pas comme un Etat juif, et en conséquence directe, nous n’allons pas même visiter le Mur occidental ( Kotel ) ou le reste des terres occupées par Israël, nous n’avons aucun lien avec l’État d’Israël et jamais nous n’offrirons d’aide pour soutenir le gouvernement ». Le Rabbi a également dit à ses invités qu’il n’a aucune relation avec le parti Shas en Israël, « c’est tout le contraire », a-t-il dit, « nous nous battons contre eux et la Agudath Israël parce que nous n’avons pas participé à quoi que ce soit visant à établir l’état sioniste et son gouvernement « . « Peu importe que l’état soit dirigé par un chef religieux ou laïque, le problème, c’est l’état appelé Israël », a-t-il ajouté. « Cela signifie-t-il que Satmar se tient au coté des Arabes ? « , ont demandés les frères Al-Kassab, « notre opposition à Israël n’est pas due à des considérations politiques, mais à une interdiction biblique de fonder un état Juif sur la terre d’Israël avant les temps messianques », a expliqué le Rabbi. « L’état d’Israël est en grande contradiction avec la religion juive et avec nos vrais espoirs. Donc, même si le jour vient où les israéliens signent un accord de paix avec le monde arabe, notre opposition à Israël restera la même ».

Les frères ont dit qu’ils avaient grandi à Damas sans aucune haine des Juifs, « nous avons toujours prêché seulement contre les sionistes et l’état d’Israël, à Damas nous avions eu une bonne relation avec nos voisins juifs », et le rabbi d’ajouter « oui, le sionisme est une organisation politique et il faut expliquer à tout le monde, quelle est la différence entre les juifs et les sionistes ».

A la fin de la conversation , qui s’est tenue dans une bonne atmosphère, ils se sont séparés en se saluant chaleureusement.

%d blogueurs aiment cette page :