Tzimelblog

Accueil » Posts tagged 'loubavitch'

Archives de Tag: loubavitch

Publicités

Il est passé par ici ♪ il repassera par là ♫

Rabbi_falasha

À l’approche de la date anniversaire des vingt ans du décès du dernier Rabbi de Loubavitch,  une annonce amusante est parue sur le blog de langue hébraïque de Chaïm Shaulson, dont voici un extrait:

« Chers amis ,
(…) vous savez sûrement ou avez entendu parler de ce livre qui traite des histoires, racontés [par ceux qui les ont vécus] de gens qui ont vu le Rabbi shlita mh »m partout dans le monde après guimel tamouz (3 tamouz, date de son décès, NdR). (…)
Maintenant , après plusieurs années, nous avons décidés de le rééditer (…) en y ajoutant des histoires survenues depuis la parution du 1er  livre jusqu’à aujourd’hui .
Vous avez probablement entendu parler des multiples occasions où le Rabbi fut aperçu en divers endroits .
Nous nous tournons vers vous afin de nous envoyer des informations et des histoires, afin que nous puissions rapporter ces faits avec exactitude et de publier une nouvelle édition du livre, pour la joie de notre maître roi messie et [d’amplifier] la conviction que il est bel et bien vivant!! »


Une vidéo datant de 2006

Publicités

Mark Zuckerberg: « J’ai monté Facebook avec le dollar du Rabbi »

zuck_rebIl se fait très rare dans la presse et pourtant récemment, à l’occasion d’un déplacement en Hollande pour le développement de Facebook, Mark Zuckerberg a accordé une interview au journal juif local: Joodse Kronieken.

Revenant sur la genèse du réseau social mondialement connu, M.Zuckerberg s’est confié: « Mes parents ont eu trois filles avant moi et mon père rêvait d’un garçon, qui ne venait pas. Après avoir vu plusieurs médecins, sans succès, un ami de la famille proche des Loubavitch a conseillé à mon père de solliciter une bénédiction du Rabbi. Notre famille est traditionaliste mais peu pratiquante. Il n’empêche, mon père se rendit à New-York en 1982 et fit comme de nombreuses personnes, attendit son tour pour recevoir une bénédiction. Lorsque son tour arriva, il demanda au Rabbi si celui-ci pouvait lui promettre un garçon. Le Rabbi lui tendit un dollar et le questionna sur sa pratique religieuse; mon père avoua ne pas respecter les lois juives. Le Rabbi lui expliqua alors ce qu’était la philosophie de Habad, comment elle s’attelait à relier les juifs entres eux de par le monde, par des actions communes. Le Rabbi enjoint mon père à s’engager à inculquer au fils, qu’il lui promit, une éducation juive ».

« Je suis né moins de 18 mois après cette entrevue et lors de ma bar-mitzvah, mon père m’offrit ce dollar qu’il avait reçu des mains du Rabbi, et me répéta le message que ce dernier lui avait transmit. J’ai conservé, sans y prêter une grande attention, ce dollar. Au moment de mes études et alors que naissait peu à peu le projet Facebook, je me suis souvenu de ce que m’avait raconté mon père. Je sentais qu’il y avait une drôle de coïncidence entre le message du Rabbi et mon propre projet de réseau social. Lorsque vint le temps de monter Facebook, j’eus ce sentiment qu’il était temps de faire usage de ce dollar, que j’ai déposé à la banque au moment de la création de notre société, la suite vous la connaissez ».

« Je ne suis pas très croyant et malgré cela, je ne peux que témoigner de l’extraordinaire intuition qu’eut cette homme, que je regrette de ne pas avoir rencontré ».

Source: Joodse Kronieken. Merci à H.D.A.S

Addendum 14/03: Cet article était notre blague de pourim! Joyeuse fête!

Photographies exclusives de Habad des années 80

Après un premier article sur les 100 ans de la synagogue de la rue Pavée, nous poursuivons notre collaboration avec le photographe Aviv Itzhaky, qui anime également le blog Explorations photographiques, et vous proposons un regard dans le passé, sur les Loubavitch, qui ont fortement marqué la communauté juive d’Ile de France depuis une trentaine d’années. Ces photographies prises au début des années 80 n’avaient encore jamais été publiées.

Afin de partager ces photographies avec les principaux intéressés, celles-ci paraîtront également, ce jour (à une heure américaine), sur les très intéressant blog habad animé par Hirshel Tzig: Circus tent.

Les hassidim habad de Paris et sa région sont regroupés autour de trois pôles principaux: les institutions Sinaï, fondées par le rav Hillel Pevzner, et toujours dirigées par ses enfants; la yéshiva Tomchei Tmimim située à Brunoy où officient plusieurs rabbanim,  notamment le rav Kalmenson; et enfin le Beth Loubavitch, dirigée par le rav Azimov.

Rav Goldberg zal, yéshiva de Brunoy, 1980

Rav Goldberg zal, yéshiva de Brunoy, 1980

001

Élèves à l'étude, yéshiva de Brunoy

Élèves à l’étude, yéshiva de Brunoy

002

003

rav Hillel Pevzner zal à Brunoy

rav Hillel Pevzner zal à Brunoy

Défilé de lag baomer, rue des rosiers, années 80

Défilé de lag baomer, rue des rosiers, années 80

Un hassid habad, Paris, 1999 ou 2000

Un hassid habad, Paris, 1999 ou 2000

© photos : Aviv Itzhaky. Tous droits de reproduction et de représentation réservés © 2014 Tzimelblog

A la tienne Etienne !

sans-titre (4)

  Il y a près de 15 jours a éclaté un petit scandale aux Etats-Unis suite à un procès entre une yéshiva Loubavitch pour adolescents et une université à laquelle cette yéshiva était affiliée, suite à la découverte, par des membres de cette université, du fait que de l’alcool était versé à des mineurs lors de farbrengen – réunions hassidique.

Le blog Failedmessiah, a récemment posté des photos d’une autre yéshiva Loubavitch, située en Iowa, où des jeunes étudiants semblent ne pas aller de main morte sur la vodka.

sans-titre (2)

sans-titre (3)

La téléréalité inspire les loubavitch

pabm

La star de la téléréalité, Paula Abdul

On sait les Loubavitch très friands d’exposition médiatique, et bien que leurs rabbins aient demandé de faire un usage modéré des nouvelles technologies, ceux-ci semblent à contrario assez téléphage.

Si les médias israéliens se sont pâmés à l’annonce de la venue de Paula Abdul en terre sainte, afin de fêter sa bat-mitzvah (c’est pas à 12 ans ct’affaire là?), ils ont surement été surpris d’apprendre que l’ancienne danseuse et chanteuse américaine, co-animatrice de x-factor (sorte de télé-crochet aussi ennuyeux que vulgaire), avait célébrée son passage symbolique à l’âge adulte avec un rav habad de la ville de Tsfat, Eyal Riess. Contrairement à ce que son nom laisserait supposer, Paula Abdul est d’origine judéo-syrienne par son père, et ashkénaze par sa mère.

Inutile de s’attarder sur les détails des cinq heures (sic) qu’a durée la cérémonie, « Mme Abdul a certainement une néshama (âme) juive pur qui cherche une véritable et significative spiritualité juive » a déclaré le rabbin louba; maintenant qu’elle n’est plus une enfant, il ne reste plus aux Loubavitch qu’à l’inviter l’année prochaine à présenter le très couru kinous hashlouchim, le Woodstock annuel de tous les missionnaires et envoyés habad de par le monde, à New-York.

Ce grand rassemblement qui dure plusieurs jours, dont la grande fête finale s’est déroulé dimanche dernier, est aussi l’occasion de conférence et d’ateliers pratiques, sur comment réussir au mieux sa mission. C’est à nouveau inspiré d’une célèbre émission de téléréalité américaine,  Shark Tank, que nos animateurs Loubavitch ont organisés un concours.

Kinous_show

Shark Tank est une émission où des candidats entrepreneurs viennent présenter à un jury de professionnels un projet de business, l’heureux vainqueur se voyant financé son projet. Sur ce même mode, cinq candidats ont été choisis pour défendre un projet, et tenter de repartir avec 10000$ pour son financement. Cinq candidats pour cinq projets pas très folichons, le vainqueur ayant proposé le « Bar Mitzvah Discovery Course », un programme sur mesure pour mieux enseigner aux enfants de 12 et 13 ans, avec des leçons, des jeux, des histoires, des cartes de bienvenue, etc.

Habad s’étend, les idées fleurissent, les projets abondent, mais à trop vouloir faire le grand écart, ça risque de craquer à un endroit pas souhaitable.

Sur ce, nous vous laissons en musique avec 4000 teufeurs loubas, qui ont animés dimanche dernier, la plus grosse rave hassidic party de New-York.

Mendele moikher humour

Que se passe-t-il lorsque l’on crie  »Mendy » dans une yéshiva loubavitch ?

Pince monseigneur pour soirée portes ouvertes au 770

Le site internet d’information loubavitch, Shturem, a publié une vidéo montrant de jeunes loubavitch messianistes, crochetant les serrures de deux portes du fameux 770 à Brooklyn, le soir du premier seder de pessah -donc en plein yom tov– dans le seul but d’y entrer et danser.
Bien qu’un stage de serrurerie eut été utile à ses jeunes bahourim, ils parvinrent à leurs fin, ouvrant non pas la mer rouge, mais les portes du saint des saints habad.

%d blogueurs aiment cette page :