Tzimelblog

Accueil » Posts tagged 'habad'

Archives de Tag: habad

Publicités

Photographies exclusives de Habad des années 80

Après un premier article sur les 100 ans de la synagogue de la rue Pavée, nous poursuivons notre collaboration avec le photographe Aviv Itzhaky, qui anime également le blog Explorations photographiques, et vous proposons un regard dans le passé, sur les Loubavitch, qui ont fortement marqué la communauté juive d’Ile de France depuis une trentaine d’années. Ces photographies prises au début des années 80 n’avaient encore jamais été publiées.

Afin de partager ces photographies avec les principaux intéressés, celles-ci paraîtront également, ce jour (à une heure américaine), sur les très intéressant blog habad animé par Hirshel Tzig: Circus tent.

Les hassidim habad de Paris et sa région sont regroupés autour de trois pôles principaux: les institutions Sinaï, fondées par le rav Hillel Pevzner, et toujours dirigées par ses enfants; la yéshiva Tomchei Tmimim située à Brunoy où officient plusieurs rabbanim,  notamment le rav Kalmenson; et enfin le Beth Loubavitch, dirigée par le rav Azimov.

Rav Goldberg zal, yéshiva de Brunoy, 1980

Rav Goldberg zal, yéshiva de Brunoy, 1980

001

Élèves à l'étude, yéshiva de Brunoy

Élèves à l’étude, yéshiva de Brunoy

002

003

rav Hillel Pevzner zal à Brunoy

rav Hillel Pevzner zal à Brunoy

Défilé de lag baomer, rue des rosiers, années 80

Défilé de lag baomer, rue des rosiers, années 80

Un hassid habad, Paris, 1999 ou 2000

Un hassid habad, Paris, 1999 ou 2000

© photos : Aviv Itzhaky. Tous droits de reproduction et de représentation réservés © 2014 Tzimelblog

Publicités

19 kislev à Jérusalem

Le 19 du mois de kislev -י’ט כסלו- est appelé par les hassidim habad : rosh hachana lahassidouth – ראש השנה לחסידות . Pour la hassidouth, pourquoi pas? Mais, vu le nombre de sionistes-religieux -מזרחניקים-, où sont passés les hassidim?

19 kislev au binyanei haouma

19 kislev au binyanei haouma

 

 

 

 

Il instruisit les foules et guérit les malades

Par égards pour mes amis habad, je m’abstiendrai de commentaires; libre à vous d’en penser ce que vous voulez.

Pince monseigneur pour soirée portes ouvertes au 770

Le site internet d’information loubavitch, Shturem, a publié une vidéo montrant de jeunes loubavitch messianistes, crochetant les serrures de deux portes du fameux 770 à Brooklyn, le soir du premier seder de pessah -donc en plein yom tov– dans le seul but d’y entrer et danser.
Bien qu’un stage de serrurerie eut été utile à ses jeunes bahourim, ils parvinrent à leurs fin, ouvrant non pas la mer rouge, mais les portes du saint des saints habad.

Tentative de cambriolage à la bibliothèque loubavitch de New-York

IMG1

Shabbat dernier, en arrivant au minyan, qui se tient dans le building du 770 à Crown Heights, dans l’ancien appartement du rav Gourary (gendre du rabbi précédent), les fidèles ont découvert le lieu en grand désordre et des traces de sang sur le sol. Ils ont tout de suite soupçonné un cambriolage, et ont prévenu la police. Après 24heures d’enquête, la police a réussi à mettre la main sur les coupables; il s’agit de deux jeunes étudiants habad de la yéshiva, qui dormaient dans le bâtiment, à l’occasion des fêtes de rosh hashana. En tentant de rentrer par effraction dans la bibliothèque, ils ont brisé une vitre et se sont coupés, d’où les traces de sang au sol. Soupçonnés dans un premier temps d’être de jeunes meshi’histes (messianistes) -dont certains avaient déjà agit de la sorte-, il s’est avéré qu’il s’agit simplement de cambrioleurs qui souhaitaient dérober des livres pour les revendre.

Ça va swinguer

1012

Si la religion est l’opium du peuple, le joint est peut-être l’ami du hassid. En effet, le centre habad du Massachusetts a récemment fait une demande, auprès des autorités compétente, d’utilisation thérapeutique de la marijuana. Le mouvement loubavitch des États-Unis, dirige plusieurs centres d’aide et de réhabilitation pour addictions en tous genres. N’oubliez pas de leur demander la recette du space kugel avant les fêtes de tishri.

Un messie pour la route, un!

Ginsburg

L’instant est quasi historique, le rav Ginsburg pourrait prendre le titre de « Admour ». Rav Ginsburg est un rabbin américain loubavitch vivant en Israël, auteur de nombreux livres sur la philosophie hassidique et habad. Il avait été inquiété par la police israélienne, il y a plus d’un an, pour avoir préfacé le livre de l’un de ses élèves qui appelait aux meurtres d’arabes et de juifs qui seraient favorable à la restitution de territoires aux palestiniens. Très apprécié pour la qualité de ses livres, ses élèves le presse de se déclarer Rabbi. L’avenir proche nous dira s’ils passent à l’acte, puisque ses élèves prévoient son couronnement à Jérusalem le 19 du mois de kislev (le rosh hashana de la hassidout habad), et espèrent que Ginsburg dévoilera sa messianité. Notons que Ginsburg possède, avec talent, un des dons propre aux rebbeim : il est compositeur de niggunim reconnu (extrait en bas de l’article). Les dirigeants de habad n’ont pour le moment pas encore réagis.

הפשׁטת הדברים

Le seforimblog signale l’édition d’un livre d’écrits du rav Lintop (1852-1924). Il est intéressant de noter, à l’heure où l’étude de la cabale tend à regagner certaines lettres de noblesse, que l’une des questions centrale qui anime son histoire est directement traité par ce rav lituanien de l’école habad : les images et concepts forgés par la cabale, et en particulier celle du Ari, sont-elles de l’ordre de l’allégorie –mashal– et requièrent-elles donc une explicitation –nimshal-, ou bien cette cabale ne relèverait que de la mystique dont les images sont à prendre au sens simple –kipshouto-. וד »ל

%d blogueurs aiment cette page :