Tzimelblog

Accueil » Posts tagged 'Belz'

Archives de Tag: Belz

Publicités

La solution des hassidim Belz pour les « sans-dents »

Publicités

A quand un mouvement juif des « pigeons » ?

תמונה 9

La justice israélienne vient de mettre en garde à vue 13 personnes suspectées de blanchiment d’argent, pour des montants de plusieurs centaines de millions de dollars à l’échelle internationale. Les suspects sont: un dirigeant de la yéshiva de la hassidouth Zwiel, un dirigeant d’un grand organisme de charité, un responsable de la sécurité sociale de Modiin-Ilit et des hassidim de Belz. Leur arrestation fut le fruit de plus d’un an d’enquête réalisée conjointement avec les polices des Pays-Bas, d’Angleterre, de France, des Etats-Unis et de Belgique – où plusieurs hassidim de Belz ont également étés arrêté par la police anversoise.

Dans le même temps, et sans aucun lien avec l’affaire précédemment citée, la presse israélienne nous informe que de janvier à septembre 2014, les Juifs Français ont laissés à l’administration israélienne pas moins de 110 millions de shekels -plus de 23,5 millions d’euros- en dons et autres legs. Un responsable gouvernemental affirme que ce sont près de 30 millions d’euros qui sont reçus chaque année par l’état d’Israël en provenance de citoyens Français, mais que ces dons sont parfois de nature particulière. A titre d’exemple, ce legs reçu il y a plusieurs années de 40 millions d’euros destiné à financer, selon les vœux du défunt, un hôpital pour les vétérans de Tsahal, ou encore ce domaine colombien où l’on produisait de la drogue.

Bien entendu, pendant ce temps-là, les Juifs de France qui, comme chacun le sait, contrôlent les banques, les médias et roulent tous en berline allemande, peuvent se brosser pour permettre à leurs synagogues de continuer à fonctionner, aux différentes organisations d’entraide et d’actions sociale de venir en aide aux plus démunis et surtout aux « sans-dents » de vivre décemment. Il existe pourtant un vieux principe talmudique, qui semble avoir bien été oublié: « Les pauvres de ta ville priment ».

Cette petite piqure de rappel serait bien utile à nos amis de la hassidouth de Koidinov (le shtetl à gauche au fond du ravin), dont le rabbi a réussi à ouvrir une succursale en plein essor à paris et qui fait actuellement circuler le message suivant via son listing de courriels:

« Cher ami,

Je vous remercie au nom des Institutions de Koïdinov et du Rebbe en particulier de vous être associés à nous pour les fêtes de Roch Hachana.
Nous sommes aujourd’hui à quatre jours du jour le plus Saint de l’année, le jour de YOM KIPPOUR. En ce jour, le sort de chacun d’entre nous est scellé par Hachem.

Comme pour Roch Hachana, nous vous proposons de prendre part aux mitsvot de Yom kippour au sein de la synagogue du Rebbe de Koïdinov :

1 – L’éclairage des lumières durant la fête : 260 Euros
2- Ouverture de l’Ache Sainte pour la prière de « KOL NIDRE » : 720 Euros
3- Ouverture de l’Arche Sainte lors de la sortie des rouleaux de la Tora le matin de Yom Kippour  : 720 Euros
4- Ouverture de l’Arche Sainte lors de la prière de NEILA : 1800 Euros
5- Montée à la Tora du Rebbe suivie d’une bénédiction personnelle pour l’acquéreur : 1000 Euros

Vous pouvez les offrir et les dédier pour votre réussite et celle de vos proches. Que toutes vos prières soient exaucées.
Que cette année soit pour tout le peuple juif une année douce, sereine, remplie de joies et de bonheur.

N’hésitez pas à me contacter par mail ou encore au 00972xxxxx si vous désirez poser une question, éclaircir un point ou encore tout simplement transmettre un message au Rebbe.

GMAR HATIMA TOVA

Cordialement,

Mme XXX »

Suite du mariage Belz ou comment se déroule un grand mariage hassidique (vidéos)

Nous ne sommes pas habitués en France et ce malgré les exubérances de certains, à ces images de mariages gigantesques que supposent une grande cours hassidique, dont les différents noms n’évoquent, la plupart du temps, rien aux Juifs Français.
Véritable démonstration de force, où les préparatifs en amont nécessite une organisation quasi militaire -diplomatie y compris- la soirée en elle- même doit se tenir sans le moindre accroc. Belz peut compter dans ces événements sur une armée de bras, qui rendent ses fêtes assez unique dans le monde orthodoxe.
Malheureusement, ce mariage qui s’est terminé tard dans la nuit de mardi à mercredi, a été entaché d’un accident de voiture: un père de 7 enfants, qui rentrait de la soirée, a été percuté par une autre voiture à 4 heure du matin et est mort sur le coup.

Les différentes vidéos amateurs permettent de suivre le déroulement de ce mariage (une mention particulière pour celle de la mitzveh tantz). À noter que ces grands mariages, quelle que soit la cours hassidique, se passe à peu près toujours de la même manière.

La houpa

La réception du Rabbi et de la famille du marié

Danses

La mitzveh tantz – la danse des familles avec le mariée et la mariée

Petit mariage entre amis chez Belz

Hier soir avait lieu le mariage de la petite-fille du rabbi de Belz à Jérusalem. L’occasion d’une jolie démonstration de puissance, malgré des préparatifs qui ont fait plus que jaser chez les hassidim, notamment dans le traitement de certains des invités, les guéguerres entre les différents rebbeïm des autres cours hassidique et le pognon qui a drôlement circulé entre les mains des organisateurs.

Les places en gradins –frantzes en yiddish- sont payantes (véridique): le gefilte, tu l’aimes ou tu t’en va!

L’entrée en scène de la principale attraction de la soirée.
Addendum: la censure a vite frappée chez Belz, mise en ligne il y a quelques heures, la vidéo montrait depuis les coulisses et de très près le rabbi faire son entrée dans la salle. Timide la rockstar?

À Vizhnitz: la folie des grandeurs

orig_981e658e39414a729988f669679f6ecb

 

La hassidout Vizhnitz a finalisée son projet de construction du plus grand beit hamidrash du monde. Il faudra attendre 6 ans pour pénétrer dans ce bâtiment, qui coûtera la bagatelle de 24 millions de dollars, et pourra accueillir dans sa salle principale 2400 personnes.

Il est surprenant au moment où les orthodoxes manifestent, entre autres, pour conserver les subventions d’état allouées aux yéshivoth, de voir se monter un tel projet. Comme souvent chez les hassidim, la gloire du rabbi et de sa hassidouth priment sur le bon-sens et la décence. Oubliées la crise et la pauvreté qui touchent de nombreuses familles au sein même de cette hassidouth (la 3ème plus importante en Israël), l’essentiel est pour le rebbe de faire un beau pied-de-nez à son frère qui le concurrence et à son beau-frère, le rabbi de Belz, qui détenait jusque là le record du plus grand beit hamidrash du pays.

On notera l’ironie de l’affiche édité pour l’occasion, qui présente le projet comme lieu d’étude, de prières, mais surtout de charité et bienfaisance. Rabbi Isroel de Vizhnitz ferait bien de regarder dans le dictionnaire la définition de ces deux mots.

orig_37d186e7ea4b4be9b8bcb8b5088bda4a

Bénissez moi oncle jackpot

Pinto, Abouhatseira et Ifergan

Pinto, Abouhatseira et Ifergan

Le journal Forbes Israël publie la liste des 10 rabbins les plus riches d’Israël.

A voir cette liste, on remarquera que les marchands du temple ont bien prospéré en 2000 ans, et que ce palmarès est dominé par les orthodoxes séfarades. Le top 3 est ainsi composé :

  1. Pinhas Abouhatseira, fils de baba Elazar assassiné il y quelques années : 270 millions d’euros env.
  2. Le rabbi de Gour : 70 millions d’euros env.
  3. Le rabbi de Belz : 38 millions d’euros env.

Mein shtetele Ramallah

Si les hassidim Belz chantent des chants sionistes, les arabes peuvent bien chanter des chants Belz.

Hava naguila ou Хава нагила ?

Les hassidim de Belz ont étonnés leur petit monde, quand une vidéo a circulé sur le net, montrant le rebbe et ses hassidim chantant le fameux air « hava naguila ». La hassidout Belz étant d’origine ukrainienne, un retour aux sources sous forme de pot-pourri s’imposait.

 

 

 

 

%d blogueurs aiment cette page :