Tzimelblog
Publicités

La alya du pauvre, une comédie écrite par le ministère de l’alya et de l’intégration

Pendant que la presse se fait l’écho d’une probable alya de nombreux juifs de France, l’agence juive multiplie les efforts pour attirer les juifs du monde et les installer dans l’état hébreu. Pour la France, les efforts sont concentrés sur la partie administrative, puisqu’Israël vient de reconnaître les diplômes français et souhaiterait reconnaître également les permis de conduire.
Malgré les déclarations tonitruantes, à grand renfort de communications, les efforts financiers sont eux réservés à l’alya des pays anglo-saxons. Ironie de l’histoire, c’est dans ces mêmes pays que l’on moque le système de protection sociale des français qui en ferait des assistés; mais pour le candidat à l’alya qui parle la langue de Shakespeare ou Bush on réserve près de 90% de l’enveloppe du ministère prévue à cet effet.

Récemment, le ministère israélien de l’alya a concocté un petit programme de retour qui s’adresse aux israéliens vivant à l’étranger et particulièrement en France. Car dans les objectifs de l’alya organisée, il y a aussi le retour des nationaux au bercail. Parmi ces programmes, il y en a un qui à pour but de proposer des aides en échange d’une installation dans les implantations (yishouvim) et villes du Néguev et de la Galilée.
Il faut bien se représenter, que ce type de programme s’adresse justement à ceux qui sont allés vivre à Londres, Berlin, Los-Angeles ou Paris. À ces israéliens qui vivent en France et qui sans doute profitent de cet affreux système socio-économique.

Le programme, en 15 articles et 4 sous-articles est un petit bijou d’humour, dont seul les fonctionnaires israéliens ont le secret.
Parmi ces articles:
3. Les citoyens du retour ayant répondu aux critères et intégrés dans le programme, seront censés recevoir une aide pour le paiement du loyer ainsi que des primes concernant l’emploi et l’entreprenariat.

7. Dans le cadre du programme, l’ayant droit est susceptible de percevoir une participation pour les frais de location pendant une période de 12 mois à compter du jour du retour en Israël en tant que « citoyen du retour ».

8. L’ayant droit participant au programme qui dispose d’un travail et présente au moins 6 fiches de paye 8 mois après son retour en Israël, est censé recevoir une « prime de promotion à l’emploi » à hauteur de 5600 shekels. Une unité familiale est en droit de percevoir une seule prime de promotion à l’emploi.
Donc une super prime d’à peu près 1300€ par foyer -le langage militaire ayant ici un peu débordé le traducteur qui parle d' »unité familiale »- c’est toujours sympa à prendre, mais renoncer à la sécurité sociale française pour ça, ce n’est surement pas ce qui attirera les foules.
Les quelques articles suivants, décrivent eux aussi différentes sortes de primes, de résidence ou encore d’entreprenariat. Jusque là, le « candidat du retour » qui aurait la nostalgie d’une laffa shawarma à moins de 12€ peut quand même y trouver son compte.
Patatras, l’article 14 vient vite refroidir notre candidat potentiel:
14. L’aide accordée dans le cadre du programme est conditionnée par l’existence d’un budget.
En même temps, monsieur de Lapalisse n’aurait pas dit mieux. Comment dit-on guignol en hébreu?

>>>Détail du programme_alya

Pour les candidats-kamikazes, cliquez ici pour plus de détails

Publicités

Une mézouza pour les zinzins: la christooza

sans-titre (2)

Un homme de confession juive de New York, a commencé à vendre des mézouzas en forme de croix pour les chrétiens.

Henry Zabarsky vend une croix rouge en plastique creuse contenant un morceau de parchemin avec une prière. Tout comme la mezouza juive traditionnelle, elle est également destinée à être placée sur les montants de portes.
Zabarsky, 43 ans, qui est un conseiller financier, a déclaré que l’idée lui est venue après avoir rendu visite à un client chrétien profondément religieux. Dans sa maison, il a vu toutes sortes d’objets religieux et s’est dit pourquoi ne pas créer une mezouza d’un genre particulier.

Les croix sont vendus sur son site internet pour 20$, avec un choix parmi différentes prières, y compris une bénédiction de la maison irlandaise ou encore une prière catholique pour la maison. Pour un supplément de 5$ à l’achat, le client aura droit à une christooza avec une bénédiction personnalisée.

Une fausse vidéo d’accident en Israël fait le tour du web

Une fausse vidéo qui montre un taxi palestinien qui renverse un homme juif ultra-orthodoxe, fait un tabac sur internet après qu’un site de nouvelles palestinienne ait présenté les images comme véridique.
La vidéo a été créée par Yossi Shachar, afin de montrer ce qui pouvait être fait avec le logiciel de montage Adobe.
La vidéo montre l’homme juif ultra-orthodoxe traverser une rue en Cisjordanie près d’un avant-poste militaire, quand soudain le taxi palestinien accélère et renverse le piéton.

La vidéo a été vue plus de 1 million de fois après avoir été publiée par le site de nouvelles Al Quds.
Shachar a dit qu’il a créé le clip il y a six mois avec Adobe After Effects, et publié en ligne comme un exemple de la façon dont on peut utiliser le programme. Shachar a déclaré que le site Al Quds n’a pas informé ses lecteurs que cette vidéo était un montage.

Une saisie de drogue suspendue pour cause de circoncision

margalit_drugs_israel_021414_620px

Un drôle d’incident s’est produit lorsque l’unité de la police israélienne des frontières a perquisitionné la maison d’un trafiquant de drogue connu, dans le cadre d’une opération contre les trafiquants de drogue.
Lorsque les policiers se sont approchés de la maison, une femme de 60 ans avec ses quatre enfants a tenté d’empêcher les agents d’entrer. Les policiers ont présenté un mandat de perquisition et ont fait irruption dans la maison où ils ont trouvé trois laboratoires de drogue.

Alors que les policiers fouillaient dans la maison, le trafiquant présumé est entré dans la salle de séjour avec un bébé nouveau-né dans ses bras. Le suspect a supplié les policiers de lui permettre de tenir la cérémonie de circoncision de son fils avant d’être emmené en prison.
A sa grande surprise, les policiers ont accepté. Ils ont même arrêté leurs fouilles et ont participé à la cérémonie. Une fois celle-ci terminée, les policiers ont saisi près de 4kg de marijuana, 25 plants de marijuana, des milliers de dollars en espèces et du matériel de laboratoire de fabrication de drogue. Le suspect, âgé de 40 ans, a été menotté et emmené au poste de police de Beer Sheva pour interrogatoire.

« Nous devons nous rappeler que même les criminels sont des êtres humains. Je suis heureux que les agents aient autorisé le suspect à organiser la cérémonie de la circoncision », a déclaré le commandant de la police de Beer Sheva.

Suite du mariage Belz ou comment se déroule un grand mariage hassidique (vidéos)

Nous ne sommes pas habitués en France et ce malgré les exubérances de certains, à ces images de mariages gigantesques que supposent une grande cours hassidique, dont les différents noms n’évoquent, la plupart du temps, rien aux Juifs Français.
Véritable démonstration de force, où les préparatifs en amont nécessite une organisation quasi militaire -diplomatie y compris- la soirée en elle- même doit se tenir sans le moindre accroc. Belz peut compter dans ces événements sur une armée de bras, qui rendent ses fêtes assez unique dans le monde orthodoxe.
Malheureusement, ce mariage qui s’est terminé tard dans la nuit de mardi à mercredi, a été entaché d’un accident de voiture: un père de 7 enfants, qui rentrait de la soirée, a été percuté par une autre voiture à 4 heure du matin et est mort sur le coup.

Les différentes vidéos amateurs permettent de suivre le déroulement de ce mariage (une mention particulière pour celle de la mitzveh tantz). À noter que ces grands mariages, quelle que soit la cours hassidique, se passe à peu près toujours de la même manière.

La houpa

La réception du Rabbi et de la famille du marié

Danses

La mitzveh tantz – la danse des familles avec le mariée et la mariée

Petit mariage entre amis chez Belz

Hier soir avait lieu le mariage de la petite-fille du rabbi de Belz à Jérusalem. L’occasion d’une jolie démonstration de puissance, malgré des préparatifs qui ont fait plus que jaser chez les hassidim, notamment dans le traitement de certains des invités, les guéguerres entre les différents rebbeïm des autres cours hassidique et le pognon qui a drôlement circulé entre les mains des organisateurs.

Les places en gradins –frantzes en yiddish- sont payantes (véridique): le gefilte, tu l’aimes ou tu t’en va!

L’entrée en scène de la principale attraction de la soirée.
Addendum: la censure a vite frappée chez Belz, mise en ligne il y a quelques heures, la vidéo montrait depuis les coulisses et de très près le rabbi faire son entrée dans la salle. Timide la rockstar?

La cage aux froum

╫ö╫ó╫í╫º╫ƒ ╫æ╫á╫Ö ╫₧╫ù╫£╫æ ╫₧╫Ö╫₧╫Ö╫ƒ ╫ó╫¥ ╫ö╫ó╫ª╫ò╫¿ ╫á╫¬╫ƒ ╫æ╫Ö╫ÿ╫ò╫ƒ ╫

Si lorsque vous allez au mikvé Shloimy ou Moishy vous regarde bizarrement, rassurez-vous, vous avez probablement plus de choses en commun que vous ne le soupçonniez.
67% des homosexuels juifs ultra-orthodoxes ont choisi d’épouser des femmes en dépit de leur orientation sexuelle, selon les chiffres publiés par HOD, une organisation qui aide les homosexuels religieux.
Beaucoup de ces hommes mènent une double vie et trompent leurs femmes avec d’autres hommes. HOD est dirigé par le rabbin gay Ron Yosef.

Celui-ci a commencé il y a longtemps son travail de soutien aux homosexuels religieux, mais ces deux dernières années, il y a eu une augmentation significative du nombre de Juifs ultra-orthodoxes, qui cherchent de l’aide. Les ultra-orthodoxes représentent aujourd’hui 20% des membres de HOD.
1157 hommes qui se définissent comme juifs ultra-orthodoxes, se sont tournés vers HOD au cours des deux dernières années. 768 sont mariés et 361 ont admis qu’ils trompent leurs épouses et ont des rapports sexuels avec des hommes au moins une fois par mois.
Les hassidim gays viennent de tous les groupes dont Gour (rappelez-vous de l’histoire du soja), Vizhnitz, Breslev, Habad, Satmar, et Belz.
L’association HOD a également lancé une campagne de communication à destination des orthodoxes.

La femme du gourou Y.Pinto tente de mettre fin à ses jours

rabbi-pinto

 

Le kabbaliste Yochiyahu Pinto, rejeton des familles Pinto et Abouhatsera, continue de défrayer la chronique judiciaire, que ce soit aux usa ou en Israël. Depuis de nombreuses années, celui qui est devenu le gourou de très nombreuses personnes, parmi lesquelles des politiques et hommes d’affaires, enchaine les scandales: détournement de fonds réservés aux victimes de la shoah, bras-droit condamné pour distribution illégale de films pornographiques, corruption d’un sénateur américain … Pinto qui vit entre Israël et les États-Unis, était ces derniers jours entendu par la justice israélienne  pour  corruption d’officier de police et a même triomphé du passage au détecteur de mensonges imposé par les enquêteurs.
S’il semble, pour le moment, réussir à éviter de lourdes condamnations pénales, ce n’est pas sans conséquences pour sa vie de famille. Son épouse -dont le père fut en procès avec Pinto- a tenté pour la seconde fois de mettre fin à ses jours, accablé de honte par les agissements de son gourou de mari. Bienheureusement, cette nouvelle tentative de suicide ne laissera pas de graves séquelles à cette dame.
On lui conseil les médiateurs du beit din de paris pour résoudre ses problèmes de couples?

http://news.nana10.co.il/Article/?ArticleID=1058875&sid=126

Il est passé par ici ♪ il repassera par là ♫

Rabbi_falasha

À l’approche de la date anniversaire des vingt ans du décès du dernier Rabbi de Loubavitch,  une annonce amusante est parue sur le blog de langue hébraïque de Chaïm Shaulson, dont voici un extrait:

« Chers amis ,
(…) vous savez sûrement ou avez entendu parler de ce livre qui traite des histoires, racontés [par ceux qui les ont vécus] de gens qui ont vu le Rabbi shlita mh »m partout dans le monde après guimel tamouz (3 tamouz, date de son décès, NdR). (…)
Maintenant , après plusieurs années, nous avons décidés de le rééditer (…) en y ajoutant des histoires survenues depuis la parution du 1er  livre jusqu’à aujourd’hui .
Vous avez probablement entendu parler des multiples occasions où le Rabbi fut aperçu en divers endroits .
Nous nous tournons vers vous afin de nous envoyer des informations et des histoires, afin que nous puissions rapporter ces faits avec exactitude et de publier une nouvelle édition du livre, pour la joie de notre maître roi messie et [d’amplifier] la conviction que il est bel et bien vivant!! »


Une vidéo datant de 2006

Eléctions au Consistoire: nous avons tant de choses à nous dire

vlcsnap-2051914

 

A un mois des élections pour le grand-rabbinat de France, l’institution consistoriale souffre plus que jamais d’une image désastreuse au sein de la communauté juive, communauté qui dans sa majorité a des rapports quasi-inexistants avec le Consistoire. Il faut dire qu’en 12 mois, de l’affaire Bernheim à celle du guett, est peu à peu apparu ce qui semble n’être que la partie émergée de l’iceberg. Si les dysfonctionnements présumés sont dénoncés par tous, c’est qu’au delà de faits démontrables, s’agite en coulisse de toutes parts rumeurs, ragots, scandales, chantages et manipulations diverses. Pourtant il est plus que difficile de se faire le relai de ce qui aurait du mal à être prouvé devant un tribunal, la dernière affaire en étant la preuve. Par ailleurs, évoquer sur ce blog ce qui nous semble être fondé, relèverait de l’imprudence quand on sait que le plus grand lobby en France n’est pas « celui que l’on ne peut nommer », mais bien celui des avocats, ultimes gagnants des combats en tous genres. Et qui ramasseront probablement quelques honoraires, après leurs collègues déjà passés par là, dans l’affaire qui oppose les familles, le Beit Din, des associations et des loups (ou louves) solitaires.

Seule solution, revenir à une bonne vieille recette: l’autocensure de type soviétique. Époque bénie où tous les courriers étaient ouverts et les mots contre-révolutionnaires rayés. Voici donc l’article qui se propose de traiter en profondeur le cas Consistoire et les élections à venir:

« XXXX Mergui XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX Guggenheim XXXXXXXXXXXXXXXXXXXX Beit Din XXXXXXXXXXXX viande kasher XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX vidéo XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX Korsia XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX Lewin XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX Guett XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX Avenir du Judaïsme XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX Strouf XXXXXXXXXXXXXXXXX Loubavitch XXXXXXXXXXXXXXX Liliane Vana XXXXXXXXXXX honnêteté XXXXXXXXXXXXXXXXXXX féminisme XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX libéraux XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX presse XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX Napoléon XXXXXXXXXXX orthodoxes XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX web XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX milah XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX conversions XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX légitimité XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX halakha XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX Elkiess XXXXXXXXXXXXXXXXXXX Banon XXXXXXXX finances XXXXXXXXXXXXXXXXXXX fusion XXXXXXXXXXXXXXXXXXX Kauffman XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX Bernheim XXXXXXXXXXXXX magouilles XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX prévarications XXXXXXXXXXXXXXXXXX solutions XXXXXXXXXXXXXXXX. »

Après cela, vous ne pourrez pas dire que vous ne saviez pas.

 

Aller régulièrement aux toilettes est bon pour la santé

La fête de lag baomer attire chaque année à Merone, où est enterré Rabbi Shimon bar Yohay, une grande foule et est l’occasion pour les escrocs de faire du business. De nombreuses personnes, notamment sur internet et les réseaux sociaux, dénoncent les abus en tous genres; parmi ceux-ci, cette jolie affiche qui dit en substance que pour 690 shekels, soit environ 145€, donnés le jour de la fête, à la récitation de certaines bénédictions vous mériterez une bonne santé, de bons revenus ou de trouver l’âme sœur. Donc pour 145€, à chaque bénédiction dite de « asher yatsar » (récité en sortant des toilettes) ce jour là, vous augmenterez votre capital santé. À qui profite le crime? Au lobby des plombiers?

enfumage

 

 

Touche pas au grisbi s*** !

tontons-Flingueurs-1963-2

 

Les filles de rav Ovadia Yossef poursuivent leurs frères qui ont refusé de partager l’héritage de leur père avec elles.
La querelle de famille a éclaté après que la maison de ROY, qui est situé dans le quartier Har Nof de Jérusalem, ait été mise en vente.
Des milliers de visiteurs ont été accueillis dans cette maison au fil des ans, et la maison est devenu un symbole du parti Shas. La propriété a été estimé à la vente à 6,5 millions de shekels (1,85 millions $).
La maison construite sur 300 mètres carrés dispose en plus d’un toit de 180 mètres carrés. Cependant, des personnes proches de la famille ont déclarées qu’il ya une offre de 9,5 millions de shekels (2,7 millions $) sur la table.

Les fils du défunt leader sépharade affirment que selon la coutume, les femmes sépharades ne partagent pas l’héritage de leurs parents. Par conséquent, les filles de ROY ont décidé de poursuivre leurs frères au tribunal rabbinique.

 

Les ultra-orthodoxes sont-ils des sionistes?

mishgv

Le père fondateur de l’état d’Israël, David Ben-Gourion, l’affirmait: Israël sera un pays lorsqu’il aura ses putes et ses voleurs.

Les ultra-orthodoxes, malgré eux, participent à la confirmation de cette « prophétie laïque »: ils voient des putes partout et la majorité de leurs rabbins, rabbis et autres dirigeants sont des voleurs.

La légende aux ailes de plomb

Dans la famille Don Corleone je voudrais…

Don_Corleone_by_rprisco

 

1- Le fils: rav Avraham Yossef, fils de rav Ovadia Yossef. Après enquête, la police israélienne demande à ce qu’il soit traduit en justice pour ses activités comme rav de Holon et responsable du certificat de kasherouth « Beit Yossef », notamment suite à des constats d’irrégularités dans l’attribution du label « Mehadrin » à certains restaurateurs.

2- Le frère: rav Aharon de Satmar. Il y un mois environ, une journaliste américaine a diffusée l’information selon laquelle le Rabbi était recherché par le FBI (nous avions pris soins de ne pas diffuser cette information qui tardait à être confirmée); depuis, ce qui s’est avéré être faux, n’a pas laissé le Rabbi tranquille: qui étaient les « sources internes à la communauté » qui avaient bien pu raconter cette fable à la journaliste? Il semble que le coupable a été trouvé: son frère, reb Zalman, qui dirige la cours hassidique dissidente, mais non pas moins importante. Un coup en dessous du gartel pour déstabiliser l’adversaire, un classique en somme.

3-Le beau-frère de n°2 (qui a lui aussi un frère dissident): rav Isroël de Vizhnitz. Au sein de l’appareil dirigeant de la hassidouth romano-ukrainienne, on continue de tondre les fidèles brebis. Après avoir imposé une taxe au moment des mariages, il a reçu, il y a quelques jours, un groupe de donateurs petits ou moyens, qui ont la particularité de faire des dons directement au Rabbi et non pas à telle ou telle institution de la hassidouth. Alors que chacun des participants passaient devant le Rabbi, celui-ci demanda que les sommes soient doublées pour l’année à venir. Là où il y de la gêne, il n’y a pas de plaisir.

Pessah au kotel en 1913

Bonnes fêtes de pessah

Le breslev errant n’est toujours pas arrivé

berland

Certains parmi ses hassidim le pressait de rentrer en Israël pour pessah et bien ce n’est pas pour demain. Eliezer Berland a de nouveau été expulsé de son pays d’accueil avec ses groupies. Le Zimbabwe se débarrasse du présumé satire, qui a rejoint Johannesburg où ses troupes de choc passeront pessah. Quant à lui, il laisse planer le doute sur son lieu de destination finale.

Il semble que le feuilleton pépé le Berland rencontre un succès toujours pas démenti et que pour la plus grande joie des fans de la série d’autres épisodes sont en cours de tournage.

Histoire de danser

Si vous vous sentez parfois largué lors d’un mariage froum, le comique habad américain, Meir Kalmanson, vous fait revisiter l’histoire des danses de mariages orthodoxes.

Il y a 89 ans on inaugurait l’université hébraïque de Jérusalem

univivr

Le 1er avril 1925, 2500 personnes étaient conviées à Jérusalem au Har Hatzofim pour l’inauguration de l’université hébraïque. Cette foule fut rejointe par plusieurs autres milliers de personnes voulant assister de près ou de loin à l’événement.

Des chants furent composés pour l’occasion, et soutenu par plusieurs des grandes personnalités juives d’Europe, comme Ahad Haam, Simon Dubnov, Sigmund Freud ou encore Albert Einstein, le slogan du projet d’un centre de savoir dont on souhaitait qu’il rayonnât sur le monde juif européen fut un verset tiré des prophètes: « Car de Sion sortira une torah ».

cheminsunivheb

La pose de la première pierre fut l’occasion de discours des leaders de ceux qu’on appelait souvent encore les palestinophiles. C’est d’abord le rav Kook qui bénit le projet et l’assemblée, avant les allocutions de Lord Balfour, du poète Nahman Bialik et du futur premier président de l’état d’Israël le professeur de chimie Chaim Weizmann.

hebuni

Et bien qu’aujourd’hui son rayonnement se situe bien plus dans le domaine des sciences, de l’informatique et de l’économie, l’université compta parmi ses professeurs les illustres Buber, Scholem, Leibowitz, etc.

Par chance, une caméra se trouvait là en ce premier jour du mois d’avril 1925.

Archives

%d blogueurs aiment cette page :