Tzimelblog

Accueil » culture juive » Naissance d’une hassidouth

Naissance d’une hassidouth

1

Peu après le décès du Baal Shem Tov, et surtout du Maguid de Mezeritch, le monde juif est-européen vit éclore les différentes dynasties hassidique. La règle, non-écrite, voulait que chaque admour fut le rabbi de la ville où celui-ci officiait; ainsi les noms de Gour, Belz, Loubavitch et autres, nous sont parvenus et perdurent encore.

Aujourd’hui, dans la mesure où la majorité des hassidim de par le monde sont concentrés sur quelques pays, et notamment la terre d’Israël, les USA et l’Angleterre, il semble incongru de fonder une nouvelle hassidouth sur le nom d’une ville que l’on n’habite pas. Exception à cet énoncé, lorsqu’un admour « majeur » est intronisé, il arrive fréquemment que l’un de ses frères devienne au même moment un rebbe, comme c’était souvent le cas au sein des grandes dynasties; à titre d’exemple: Satmar, déjà scindée en deux par deux frères qui se disputent le titre de « rabbi de Satmar », un troisième frère est quant à lui, plus modestement le rabbi de Zeta, surement du nom d’un trou proche de Satu-Mare, ou de Sighet.

Pourtant, un illustre inconnu, rav Nethanel Levkovitch vient de se proclamer Rebbe de Radvil; surement un obscur shtetl, où le grand-père dudit rebbe vivait avant guerre (quoique…). Jusque là, l’incongruité du phénomène laissera le lecteur assez indifférent. Mais c’était sans compter cette gentille lettre manuscrite, qui au delà de l’annonce faite par notre Napoléon en herbe de son appointement comme rabbi, avec les recommandation de ses concurrents, deux détails sautent aux yeux. Tout d’abord, la lettre se termine par un post-scriptum, nous informant que le nouveau rebbe de Radvil, ne reçoit pas d’argent, ni n’a l’intention d’en demander. Auquel cas deux solutions: soit l’homme est un gentil bisounours, et quel intérêt alors de se proclamer rabbi? Pour avoir une plus belle redingote (bekitche) que son voisin? Soit il nous prend pour des bleus, nés de la dernière pluie. Et c’est là que nous atteignons notre seconde remarque: pour un rabbi vivant en Terre Sainte, quel besoin y avait-il de mettre ses coordonnées en français? Notre néo-rebbe aurait-il de purs intentions à notre égard, ou vise-t-il autre chose que le salut de notre âme? L’avenir nous le dira; en attendant, sortez vos calepin, et à la page « mise en quarantaine » cochez une croix – ou une étoile de David comme bon vous plaira.

Publicités

Commenter

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Archives

%d blogueurs aiment cette page :