Tzimelblog

Accueil » Actualité » Réformer la réforme, ad infinitum ?

Réformer la réforme, ad infinitum ?

Rabbi-Farbman-with-guitar-edited

Le séminaire de formation et d’ordination des rabbins réformés britannique Leo Baeck College a décidé récemment de modifier l’une de ses règles d’admission des candidats, ceux-ci n’auront pas pour obligation d’avoir une épouse ou compagne juive. Cette décision semble suivre celle déjà prise par le Hebrew Union College des Etats-Unis qui est la plus grande organisation mondiale du judaïsme réformé. Le débat se poursuit au sein du mouvement, et ce, dans la mesure où ces temples acceptant en leur sein des fidèles issus de mariages mixte, il semble malaisé de refuser aux jeunes membres de la congrégation la vocation à l’exercice du rabbinat. De l’aveu même des apprentis-rabbins, le point de clivage est le suivant : le judaïsme relève-t-il de la foi et de l’engagement du fidèle notamment par la prière, ou doit-il rester une trace de ce vieux rapport normatif à la torah (ce que souhaitaient certains des élève du HUC) ? Un plus vieux débat qu’il n’y parait, il a déjà deux mille ans.

 

Publicités

Commenter

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Archives

%d blogueurs aiment cette page :